La résidence à Marvejols

Pour lire tous les articles sur ma résidence à Marvejols c’est par ici

Cette résidence d’écriture de deux mois (février à avril 2014) s’est faite à l’invitation du TMT (Théâtre de la Mauvaise Tête), de Marvejols (Département de la Lozère, en Languedoc-Roussillon). Le TMT est un lieu de création et de diffusion artistique qui développe au sein de son activité théâtrale une spécificité littéraire. Ainsi : une semaine de poésie (Entrée Libre) en avril, un atelier poésie « à voix haute » avec Fabienne Bargelli, des poètes tels Rémi Chechetto en 2012-13 et Michaël Glück en 2013-14, en résidence à l’année. Et la présence d’un artiste associé au TMT, Jean-Marc Bourg.  Cette résidence de deux mois fait suite à celle  du poète Abdallah Zrika en 2013. Elle se partage entre un travail d’écriture personnel (voir plus loin ) et des rencontres sur le territoire : ateliers d’écriture, animations littéraires, actions de sensibilisation à la poésie… Les interventions se feront en librairies, bibliothèques, à la maison d’arrêt de Mende, l’Hôpital de jour « La Clairière », le foyer de vie Sainte-Angèle etc… Par ailleurs, des lectures seront organisées dans la Région Languedoc.

Le travail d’écriture : « Témoin » (titre provisoire)

Au tournant du XXè siècle, le poète américain Charles Reznikoff, écrit Testimony, the United States 1885-1915. Il y rapporte des procès verbaux d’audience de tribunaux américains. Il témoigne de son temps, de son pays, à partir de cette réalité, et en utilisant la poésie objectiviste. A un critique qui lui reprochait la violence et l’horreur décrites, il répondit « Je n’ai pas inventé ce monde, je l’ai senti ». En poésie, nous ne faisons que prolonger le geste de ceux qui nous ont précédés. C’est pourquoi j’ai voulu repasser par l’expérience de Reznikoff, non pas à partir de comptes-rendus, mais en assistant à des audiences dans un Tribunal correctionnel en France. Témoigner d’une réalité sociale à partir de la marge. Et pour ce faire, frotter la poésie à cette réalité, travailler la langue, le rythme, le montage. Etre à la fois témoin et poète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s