Archives mensuelles : mars 2017

Bis

IMG_8189

Voilà que je me redeux (clin d’oeil à Quand je me deux de Valérie Rouzeau). Je me double et dédouble. Suis un fraisier remontant. Pas encore de saison mais bientôt deux saisons pour lesdits fraisiers, et pour moi quelques années d’intervalle entre les premières et deuxièmes publications. C’est aujourd’hui que sort en librairie, que dis-je ressort comme un ressort moujik moujik suivi de Notown, dans un seul et même volume, double donc. Ce sont les éditions de la Contre Allée qui n’ont pas doublé mais pris le relais du premier éditeur pour ces deux titres, Etats-Civils. Joie joie double, triple, multiple.

IMG_8194

Et je me dédouble avec cet autre titre Sous le ciel de nous, plaquette publiée une première fois en 2007 chez….Contre-allées. Non, vous ne voyez pas double, c’est bien un autre éditeur, qu’écris-je deux, bien sûr, couple même, Amandine Marembert et Romain Fustier, poètes, animateurs de l’irremplaçable revue Contre-allées de Montluçon. Un pluriel à Contre-allées, pour ne pas se tromper. Pluriel avec la revue, et en son temps un festival de poésie, Poètes au Potager, qui a donné l’occasion pour chaque poète invité alors, de voir un livret publié par les soins de l’équipe du Potager. Festival et livrets ont tourné la page, reste la revue. Et l’heureuse surprise de voir réédités depuis quelques semaines quelques-uns de ces livrets épuisés, que l’on peut commander là :

https://www.facebook.com/contreallees/

http://contreallees.blogspot.fr/

 

 

Contre-allées

16 rue Mizault

03100 Montluçon

Pour démultiplier le paysage, prenons les contre-allées… singulières et plurielles. Alain Bashung, unique lui, ne dit pas autre chose…