Archives mensuelles : mars 2015

La poésie a de l’avenir

Mme Violetta (enfin, sa caravane) cours Saint-Pierre (Nantes), mars 2015
Mme Violetta (enfin, sa caravane) cours Saint-Pierre (Nantes), mars 2015

A tous les esprits chagrins qui annoncent la fin de la poésie, voici la preuve qu’il n’en est rien ! Madame Violetta le lit dans ses cartes : la poésie a de l’avenir! Et la poésie passe avant toutes les autres disciplines artistiques, les études, les affaires de famille, les séparations, les héritages ou les divorces. Voici un bel inventaire de l’existence à la Prévert… Madame Violetta suit chaque année la Foire du Printemps à Nantes. Non pas le Printemps des Poètes (que je n’oserais qualifier de Foire), mais celle du Cours Saint-Pierre au printemps, donc, et à l’automne. Sa caravane est toujours au même endroit depuis quarante ans, succédant à sa mère et à sa grand-mère, elles aussi cartomanciennes. Calicot flambant neuf à l’arrière de sa caravane : la poésie y tient la première place ! De me demander comment cette idée est venue à Madame Violetta : a-t-elle reçu des dizaines de poètes en mal d’inspiration, et donc, un nouveau marché se serait ouvert ? A-t-elle lu dans ses cartes que non pas la poésie, mais la condition matérielle des poètes allait se dégrader plus encore (comment est-ce possible ?) et elle s’est donné pour mission de leur redonner un peu d’espoir ? Souhaite-t-elle créer des vocations ? La Poésie s’est-elle transformée en Madame Violetta ? Une Poésie lasse des entre-soi poétiques, soucieuse de se ressourcer là où on ne l’attend pas ? Ne soyez plus tourmenté, consultez la Poésie !

Printemps

Folon
Folon

C’est officiel. Demain c’est le Printemps. Enfin presque. On annonce une migration de poètes sur le territoire pendant quelques semaines. Des poètes qui répondront à l’appel de « L’insurrection poétique », thème du Printemps des Poètes 2015. Bon, c’est quasi un pléonasme : lire de la poésie, écrire de la poésie, aller écouter de la poésie, c’est de l’insurrection en soi, surtout par les temps qui courent. On aimerait bien que ça tourne à l’émeute… Ne parlons même pas de ces insurgés qui osent organiser leur vie autour de la poésie ! Il faut les mettre aux fers ! De toute façon, il paraît qu’un poète ça faire à pas grand-chose 🙂  Mais ça migre quand même : folon me sur l’onglet « actu ».

bouffe / vends / riposte / bouffe / vends / riposte / ne brode pas sur le canevas de ta faim / le soleil de tes utopies / n’attends pas l’heure dernière / pour happer ta plus belle étoile / bouffe / vends / riposte // riposte / riposte / riposte    Helga M. Novak (« Mode d’emploi » in C’est là que je suis, Buchet-Chastel, 2007)